Vallée de l'aisne
   
www.vallee-de-l-aisne.com
  Poster un message  Liste des communes  Contact 
  Vallée de l'aisne
  Aisne
  Oise
  Somme
 
 
 
 
Google

 

CROUY

Pierre Gérard Pierre Gérard
CROUY
Pierre Gérard est né le 21 octobre 1912 à Crouy. Fils d'Edouard Gérard ( Les forges de l'Aisne : Usine Gérard à Crouy) et de Gabrielle André.



Maître Pilote d'Aviation
Base aéronavale de Lanvéoc Poulmic
Il est décédé le 18 juin 1940 à Villeneuve sur Lot .

Son nom est inscrit sur le monument aux morts de Crouy



Sources: Mémoire des Hommes




Pierre Gérard en uniforme ( Photo personnelle de la famille Douay )
 
Edouard Gérard Edouard Gérard
CROUY
Edouard Gérard est né à  Fontenoy dans l'Aisne .Ses parents étaient Jean-Louis Gérard et Marie-Aline Delahaye. Il s'est marié à  Soissons le 29 février 1892 avec Gabrielle André.
il était maître des Forges à Crouy dans l'Aisne ( les forges de l'Aisne)

Dans le livre "Des civils racontent 1914" de la Société Historique de Soissons ( Denis Roland,Jérome Buttet,Jean-Pierre Boureux,Philippe Salson;Franck Viltart) page 305,la journée tragique du 17 septembre 1914 est évoquée ainsi que le témoignage d'Edouard Gérard :

"Ce bombardement inhabituel par sa violence,sa soudaineté et son intensité marqua durablement les esprits. Georges Muzart a retranscrit le témoignage à-posteriori de son ami M . Gérard de Crouy "Le 17 septembre fut pour Crouy une journée tragique . Le bombardement fut plus intense que jamais"

Photo :( archives de la famille Douay ) Edouard Gérard en habit de juge du tribunal de commerce de Soissons
 
Gabrielle Gérard / André Gabrielle Gérard / André
CROUY
Gabrielle Gérard ( fille d'Eugène André et de Rosalie Bataille ) est née à  Soissons le 5 décembre 1870. Elle s'est mariée le 29 février 1892 à  Soissons avec Edouard Gérard maître des forges (forges de l'Aisne à  Crouy près de Soissons) .

Dans le livre "Des civils racontent 1914"
(Denis Rolland , Jérôme Buttet,Jean-Pierre Boureux,Philippe Salson,Frank Viltart Société historique de Soissons :Soissonnais 14-18)

dans le chapitre "Souvenirs de la sous-préfète de Soissons (Mireille Andrieu 1881/1965) ( Août 1914-juillet 1915 évoque Gabrielle Gérard.



page 31 :

"Ainsi les Gérard ,de Crouy, à  quinze cents mètres de Soissons; ils sont restés là  pendant l'occupation ennemie. Mme Gérard s'est trouvée un jour avec cinq cents blessés à  soigner ;elle seule dû assumer cette lourde tâche. Mais personne n'en parle. "


Page 35:
"
Mme Gérard a été épatante,elle aussi, s'occupant des blessés,de la population,des réfugiés,cela sans bruit,sans tam-tam. Voilà  encore une vraie femme:c'est le bon féminisme,celui-là :du dévouement,de la douceur et de la modestie. Quelle bonne leçon pour certaines,si elle voulaient comprendre! "




Sur cette photo( envoyée à  son neveu Daniel Douay le 4 juillet 1916) on peut voir Gabrielle Gérard assisse, à  sa droite, son époux Edouard Gérard,derrière elle, leur fils Louis
 
Inauguration de la rue Daniel Douay Inauguration de la rue Daniel Douay
CROUY
Le 27 mai 2010 : inauguration de la rue Daniel Douay à Crouy.
Résistant de la première heure du réseau "Vérité Française".


Lien
Journal l'Union du 29 mai 2010



http://www.lunion.presse.fr/article/autres-actus/hommage-une-rue-au-nom-de-daniel-douay
 
Rue Daniel Douay Rue Daniel Douay
CROUY
Jeudi 27 mai 2010,a eu lieu une cérémonie commémorative à l'occasion de d'inauguration de la rue Daniel Douay, martyr de la Résistance Soissonnaise .




Daniel Douay est né le 21 mai 1891 à Caudry (Arrondissement de Cambrai) dans le département du Nord.
Durant la guerre 14/18, il fut décoré de l'Armée d'Orient.

Il s'est marié le 28 novembre 1921 à Soissons avec Emma Crane.

Ils eurent 6 fils.Daniel Douay était transporteur avenue de Reims à Soissons lorsque la seconde guerre mondiale éclata.

En mai 1940,c'est l'évacuation.Daniel Douay emmène sa famille et des amis à l'ile d'YEu.
Il revient à Soissons ,avec son camion, il participe à l'exode des derniers habitants et à la récupération des archives de la ville.
En aout, au retour de l'exode, il prend contact avec des amis pour aider les soldats français qui ne veulent pas etre exilés en Allemagne.
Il faut des papiers d'identités, des vetements,de l'aide pour les familles surtout pour les proscrits privés de droits et de secours.
Le domicile des Douay devint un passage d'une filière entre la Belgique et la France du Sud ouest.Des réunions secrètes sont organisées chez Daniel Douay et chez le Capitaine Descamps.
LE groupe deviendra "Vérité Française".
En aout 1941, le réseau "Musée de l'Homme" de Paris envoie un jeune belge traqué par la Gestapo et qui veut passer en zone libre.
C'est une taupe de la Gestapo de Paris.
LE 25 novembre 1941, la Gestapo organise des rafles à Paris, Blois, Soissons.
Lucien Beysson, Madeleine De Gaulle, Dr Delort, Jean de LAunoy, Le Dantec, Lehman, Pierre Stumm, Taurin, tout le groupe "Vérité Française"sont arrêtés .
Incarcérés à Fresnes, interrogés et torturés: aucun ne parlera.
L'épouse du Capitaine Descamps est arrêtée quelques heures. Madame Emma Douay est incarcérée à la Santé.

Le 15 avril 1942 s'ouvre le premier procès en France pour un réseau de résistants. ils sont condamnés à mort.
LE 27 octobre 1942: le commandant Coqueugniot, le Comte jehan de Launoy, Pierre Stumm de PAris ;les Soissonnais Daniel Douay, Jean Vogel, Emile Louys sont fusillés à la caserne Balard (Paris 14)



Dernier message de Daniel Douay à ses 6 fils:


Fresnes , le 27 octobre (10 h du matin)



Ne pleurez pas soyez courageux comme je le suis.J'ai aimé mon pays, ma patrie, comme je demande que vous l'aimiez.
Enfin courage, le Bon Dieu....mais nos camarades des deux guerres ont laissé un héritage que nous ne pourrions oubier et c'est pour cela que ce jour à 16heures, je mourrai avec mes camarades: Delaunoy, Stum,Guoguignon, Louys et Vogel.

Merci pour tous ceux qui nous sont venus en aide dans ce mauvais passage et priez pour nos âmes.
Soyez toujours Français, C'est ce que je demande à tous ceux que je quitte pour toujours.

N'AYEZ AUCUNE VENGEANCE POUR PERSONNE

J'écris à côté de Louys et Vogel et nous sommes forts pour affronter notre destin.......












Sources:
Bulletin de mai 2010 de la Société Archéologique Scientifique et Historique de Soissons




Photo : archives de la famille Douay
 

 0.0065729999999999